Conseil, Ingénierie et Recrutement
Catégories
Revenir aux articles

Vous avez envie de challenger l’ingénieur David Swanson qui a dit que « vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression » ? Vous n’avez pas envie de réussir votre entretien ? Vous n’avez pas envie de décrocher un emploi ? Si vous souhaitez échouer dans cet exercice, c’est par ici !

 

CONSEIL 1 : ARRIVEZ EN RETARD !

Vous souhaitez faire une très mauvaise première impression ? Rien de plus simple : arrivez en retard et surtout, ne prévenez pas !

La ponctualité est un élément qui est pris en compte par le recruteur avant même de rencontrer un candidat. Arriver à l’heure montrerait que vous savez gérer votre temps, vous organiser et anticiper vos rendez-vous.

Des contretemps, ça peut arriver, ça peut bousculer l’organisation, mais quand on veut réussir son entretien, on prévient le recruteur. Donc, commencez par notre premier conseil et vous serez dans la bonne voie pour faire une mauvaise première impression !

 

CONSEIL 2 : VENEZ COMME VOUS ÊTES !

Après être arrivé en retard (et ne pas avoir prévenu), veillez à ne pas soigner votre tenue !

S’agissant du premier contact visuel, un recruteur accordera de l’importance à la tenue du candidat. Pour une personne souhaitant réussir son entretien, nous lui conseillerons d’adapter sa tenue en fonction du poste visé. En effet, un recruteur ne s’attend pas à voir un candidat habillé de la même manière pour un poste de commercial ou pour un poste en bureau d’études par exemple.

Si vous voulez être sûr de faire mauvaise impression, optez pour une tenue très décontractée, celle que vous pouvez porter le dimanche pour rester sur votre canapé ! Habillé de la sorte, vous êtes certain d’atteindre votre objectif !

 

CONSEIL 3 : NE PRÉPAREZ SURTOUT PAS L’ENTRETIEN !

« J’y vais au talent ! ». Voilà ce que vous devez vous dire si vous voulez échouer. Ne préparez rien, ne vous entraînez surtout pas, n’ayez pas les idées claires.

Un candidat motivé aura préparé cet exercice en amont. Il se sera par exemple entraîné à vulgariser ses expériences, à les mettre en corrélation avec le poste visé, il aura imprimé son CV, préparé des questions…

Mais vous pour faire mauvaise impression, faites tout de tête : vos expériences, vos compétences… Ne soyez pas chronologique, vous allez voir, ça embrouille votre interlocuteur.

Ah ! Et soyez vraiment succin, les recruteurs savent lire, ils ont déjà lu votre CV, et très probablement votre profil LinkedIn, pourquoi développer ?

 

CONSEIL 4 : « OTTE… QUOI ? » NE VOUS RENSEIGNEZ PAS !

Le but de l’entretien, c’est d’apprendre des éléments sur la société que vous rencontrez, non ? Bon alors, pourquoi se renseigner avant ?!

Un candidat intéressé par le poste va également s’intéresser à la société. Premièrement, cela montre qu’il a pris le temps de se renseigner, d’analyser la ou les activités et de se projeter. Et deuxièmement, cela révèle surtout de la motivation du candidat. Un candidat qui s’est renseigné, qui a même peut-être des questions, desquelles découle un réel échange, fait bonne impression.

Donc vous, pour faire une mauvaise première impression, faites l’inverse !

 

CONSEIL 5 : NE VOUS ENCOMBREZ PAS !

Pour remplir votre objectif, notre dernier conseil : ne prenez pas de note ! À quoi bon vous embêter ?!

Les candidats les plus impliqués dans leur démarche noteront par exemple, les chiffres et dates clés, les différents produits ou services, le déroulement du processus de recrutement… Et même, ils viendront certainement avec des questions sur le poste ou la société !

Ce genre de comportement est largement apprécié par un recruteur et marque ainsi la réceptivité et la motivation du candidat. C’est un échange constructif pour les deux parties et qui participe à la bonne première impression.

Dans votre cas, restez les bras croisés sur la table et ne prenez aucune note.

 

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour réussir votre objectif : faire une mauvaise première impression. Et si jamais vous ne souhaitez pas suivre ces conseils (et ce n’est peut-être pas plus mal), vous réussirez sans doute à convaincre le recruteur !

 

Articles récents
[PORTRAITS CROISÉS] ÉTIENNE ET HAROLD, DÉVELOPPEURS ET CONSULTANTS OTTEO
ENTRETIEN D’EMBAUCHE : COMMENT FAIRE UNE MAUVAISE PREMIÈRE IMPRESSION ?
COMMENT BIEN PRÉPARER VOTRE RECHERCHE D’EMPLOI ?

Restons connectés